Comme en Métropole, l’Union régionale des médecins libéraux de l’Océan Indien a mis en place grâce à l’assurance maladie la “téléconsulation”, c’est à dire la possibilité de “voir” et de s’entretenir avec votre médecin depuis chez vous.

Une alternative plus que convaincante, et sécure, dans un contexte de gestes barrières amené par l’épidémie de coronavirus qui touche la planète entière.

Vous êtes confinés et avez besoin de voir votre médecin ?

Cela n’est pas impossible !

Tous les médecins peuvent faire de la téléconsultation ! Généraliste ou spécialiste. Pour savoir si votre médecin en fait, il suffit d’appeler son secrétariat.

Cela s’adresse à tous les patients qui ont besoin d’une consultation médicale, Covid-19 ou pas !

Concrètement, comment ça se passe ?

Ce sont les outils numériques qui permettent un échange par vidéotransmission entre le patient et le médecin. Cela peut être le logiciel habituel du médecin (celui dans lequel il consigne la consultation habituellement quand vous allez le voir) ou de façon exceptionnelle pendant la crise, par tout autre moyen permettant une vidéotransmission : Whatsapp, Skype, Facetime, …

De plus, pendant la durée de confinement, un appel téléphonique peut aussi être considéré comme une téléconsultation dans certains cas :

• Patients atteints du COVID 19

• Patients en affection de longue durée (ALD)

• Patients âgés de 70 ans et plus

• Patients résidant dans les zones blanches ou isolés n’ayant pas accès à un smartphone

Enfin, si vous n’avez pas d’ordinateur ou de smartphone (vous ne lirez donc sans doute pas cet article), sachez qu’il est possible de faire une téléconsultation grâce aux pharmaciens ou aux infirmiers qui s’occupent de vous, via leurs smartphones. Passez ce message à vos proches non équipés !

En cas de signes d’AVC : c’est toujours le 15 qu’il faut appeler !

Pour rappel, les signes de l’AVC sont :

  • Paralysie d’un ou plusieurs membres (bras ou jambes), le plus souvent d’un seul côté du corps hémiplégie),
  • Paralysie du visage ou d’un côté du visage, entraînant une grimace, un sourire figé, lèvre tombante,
  • Perte de sensibilité ou engourdissement d’un ou plusieurs membres ou du visage,
  • Perte de la vision d’un œil ou d’une partie du champ visuel, ou encore une vue double (diplopie),
  • Difficultés à parler, à articuler, à trouver ses mots ou à comprendre ce que l’on entend,
  • Troubles de l’équilibre ou de la coordination des membres,
  • Troubles de la vigilance pouvant aller jusqu’au coma,
  • Mal de tête brutal, intense et inhabituel.
Partager :

Tous nos articles sont rédigés avec l’aide de professionnels de santé de La Réunion.