Les vaccins permettent de se protéger contre certaines maladies, mais certains sont obligatoires… et ceci dès le plus jeune âge ! Sébastien Payet nous en dit plus avec son ton décalé habituel !

Tous les vaccins recommandés sont destinés à protéger nos enfants et à éviter des épidémies

Ce sont désormais 11 vaccins qui sont devenus obligatoires pour les nourrissons entre la naissance et 2 ans. Jusqu’à présent 3 seulement étaient obligatoires : ceux contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyelite. Des maladies infectieuses qui ont causé des ravages mais qui ont aujourd’hui quasiment disparues ici et en métropole grâce à la vaccination. Les autres étaient déjà recommandés mais pas obligatoires. C’est le cas de la coqueluche, la rougeole, les oreillons, la rubéole, l’hépatite b, le pneumocoque et le méningocoque C. Des maladies qui existent depuis belle lurette et ont pu causer des épidémies très graves par le passé.

La rougeole par exemple. Une maladie qui paraît bénigne et inoffensive. Des petits boutons rouges, de la fièvre… rien de méchant en apparence.

Mais ce qu’on sait moins, c’est que cette maladie est extrêmement contagieuse et potentiellement mortelle, surtout avant l’âge de 5 ans ou après 30 ans ! En 2016, elle est à l’origine de près de 100 000 décès dans le monde. L’Organisation Mondiale de la Santé précise que la plupart sont des enfants de moins de 5 ans.

Enfin, il y a le vaccin contre l’haémophilus-influenza de type B, une bacterie pouvant provoquer la méningite

11 vaccins au lieu de 3, c’est beaucoup pour les enfants ?

C’est un petit geste qui peut sauver des milliers de vies en évitant les épidémies. Depuis quelques années, on assiste à une recrudescence de maladies qui avaient quasiment d