La consommation d’alcool pendant la grossesse peut avoir de lourdes conséquences sur l’enfant à naître. Dans cet épisode de NOUT BATAY contre les addictions, Corine témoigne de sa consommation d’alcool pendant sa grossesse et des conséquences sur sa vie et celle de son fils.

Chaque année à La Réunion environ 150 bébés vont développer des troubles des apprentissages, du développement ou du comportement liés à l’alcoolisation fœtale. Pour éviter tout risque, il est essentiel de ne pas consommer d’alcool pendant sa grossesse et l’allaitement de son enfant.

“Le moment de la consommation va entraîner des troubles différents, mais ce n’est pas tout. La quantité d’alcool consommée a un rôle important : un seul verre peut faire des dégâts s’il est consommé à un moment clef de la grossesse et plus on augmente les verres, plus on augmente les risques”, explique le Professeur Bérénice DORAY, directrice du Centre de Diagnostic de l’Ensemble des Troubles Causés par l’Alcoolisation Fœtale de La Réunion.

L’addiction à l’alcool est une maladie

Des structures et des professionnels existent à La Réunion pour accompagner les parents, les futurs parents, mais aussi les enfants et les adolescents atteints par des troubles causés par l’alcoolisation fœtale. Pour vous faire aider, n’hésitez pas à en parler aux professionnels de santé qui vous entourent.