Dans cet épisode de La boîte à bobos, fini les tabous ! Parlons gynécologie avec le Professeur Von Theobald, qui fait le tour du sujet notamment avec l’utilisation des tampons et de la cup, mais nous parle aussi de la descente d’organes, des fuites urinaires ou des seins qui tombent.

Utilisation de la cup, flux instinctif libre, rendez-vous gynécologique ou encore port du soutien-gorge : le gynécologue-obstétricien Peter Von Theobald répond à vos questions dans ce premier volet de la Boîte à Bobos !

L’UTILISATION DE LA CUP EST-ELLE SANS RISQUE ?

Le sang des règles est un milieu de culture : le risque de l’utilisation de la cup, mais aussi des tampons, est donc une infection du sang que l’on appelle choc septique.

Cette infection est extrêmement rare mais très grave. Il faut par conséquent retirer et rincer sa cup régulièrement afin de l’éviter.

COMMENT RECONNAIT-ON UNE DESCENTE D’ORGANES ?

Chez les femmes, les organes génitaux (utérus, vagin, vessie, rectum) sont maintenus en place par un système de ligaments. Ces ligaments sont parfois fragiles ou abimés (par un accouchement difficile par exemple). Dans ce cas, la vessie, le vagin ou le rectum peuvent descendre et faire une boule entre les jambes.

La descende d’organe est donc un trouble de la fixation des organes génitaux dans le bas ventre chez la femme.

QUELLES SONT LES CAUSES DES FUITES URINAIRES ?

Les fuites urinaires peuvent survenir dans différentes circonstances :

  • Lors d’un effort (toux, éternument, rire etc.) : on parle alors d’incontinence urinaire à l’effort. Cette incontinence se trait