Le Dr Manaquin, infectiologue, répond aux questions les plus posées sur la sexualité.

Peut-on mourir d’orgasme ?

Alors, non ! On ne peut pas mourir d’orgasme. Je pense que cette question provient de la notion de petite mort qui est cette intense sensation de lâcher prise. Cependant comme tout effort physique important il peut y avoir des troubles cardiaques mais cela reste rare.

Quelles sont les principales IST ?

Les infections sexuellement transmissibles appelées communément IST, il faut évoquer les chlamydias qui touchent principalement la femme jeune, une infection très fréquente. Une des problématiques notamment avec chlamydia c’est son côté asymptômatique, donc l’absence de notion d’être infectés et qui doit nous entrainer à faire un dépistage qui est recommandé chez les femmes.

Il faut aussi évoquer le gonocoque qui lui va plutôt toucher l’homme sous forme d’urétrite et qui peut aussi être asymptômatique.

On note à La Réunion une progression du nombre de cas de syphilis qui est en recrudescence, qui se stabilise un petit peu en métropole et qui continue d’augmenter à La Réunion.

On ne peut pas parler des infections sexuellement transmissibles sans évoquer le VIH qui donne la maladie qui s’appelle le SIDA et qui est toujours présente à La Réunion avec des nouveaux cas chaque année.

Il faut aussi parler du papillomavirus ce virus qui donne le cancer du col de l’utérus chez la femme avec des conséquences souvent dramatiques et pour lequel nous avons une vaccination efficace.

Y a-t-il des particularités à La Réunion ?

Notons les particularités réunionnaises. L’atteinte plus importante par rapport à la métropole des fe